Master class

Le Festival du Court Métrage Marocain de Rabat propose aux participants du festival une série de Master Class, dédiée au cinéma et à son univers, animée par des professionnels du 7ème art :

Ces Master Class auront lieu dans le hall du Théâtre National Mohammed V de 15H à 17H



Joël Pellegrini

Joël Pellegrini (Musicien, compositeur et pédagogue) Mercredi 4 Novembre

Thème abordé : La musique de film de fiction.
Le « contrepoint » de l’image et du scénario d ‘un film est certainement sa « musique » !
Que veut alors dire ce « contrepoint » ? Quelle est la place de la musique dans un film ? (écoute de musiques sans et avec images). Cela nous amène inexorablement au réalisateur !
Qu’ est ce qu’ un réalisateur et quel est son rapport avec la musique?
Quelle place donne t’ il à la musique ? Sa vision est-elle toujours juste, son choix quand à la musique est‘ il toujours le bon ? Quel rapport existe t’ il entre réalisateur et compositeur ?
Qu’ est ce qu ‘un compositeur et quel est le rapport du compositeur à l’ image, au scénario d ‘un film? C ‘est Toutes ces questions essentielles que l ‘on se posent qui seront si possible éclaircies lors de cette master class , mais aussi ces appelations connues et en même temps méconnues qui seront reprécisées par définition.  


 
Driss Roukhe

Driss Roukhe (Acteur - Réalisateur) Jeudi 5 Novembre

Thème abordé : Expérience personnelle.
« J’ai voulu marquer une certaine évolution dans ma carrière. Faire de la réalisation était un désir qui me hantait depuis très longtemps. Le fait de me retrouver devant la caméra m’a donné plus d’élan pour voler très loin et découvrir ce monde magique qui commence avec un seul mot : ACTION.
Mais …peu importe ta position devant ou derrière la caméra ».


 


 
Mohamed Mouftakir

Mohamed Mouftakir (Réalisateur) Vendredi 6 Novembre

Thème abordé : Faire des films.

« Je ne suis ni un théoricien, ni un technicien ni un spécialiste de l’image, je suis tout simplement quelqu’un qui apprend, qui a été fasciné par les films qu’il avait vu et qui a envie de faire la même chose. Je suis un apprenti cinéaste qui veut redevenir le spectateur naïf qu’il était avant de découvrir la cinéphilie. L’amour du cinéma ne nous vient pas de l’observation du le réel mais du visionnage des films. Entre fiction et réalité tout un monde! »